Information Cerf-Volant

Objet se déplaçant grâce au vent, composé d'un cadre léger sur lequel est tendue une toile. Surface portante rudimentaire, le cerf-volant est tenu par la personne qui le manie au moyen d'un ou deux fils qui permettent de le ramener au sol et de lui faire faire des figures. La pratique du cerf-volant, fait de bambou et de papier, date de 2000 av. J.-C. environ. Attesté en Chine où il permettait d'entrer en contact avec les dieux, le cerf-volant s'est répandu au Japon, en Corée, en Indonésie, en Inde, en Arabie et en Europe. Outil d'étude et de loisir, il a été utilisé par certains chercheurs. En 1749, l'écossais Alexander Wilson s'en sert pour mesurer la température de l'atmosphère. En 1752, le cerf-volant permet à Benjamin Franklin d'étudier la foudre et d'inventer le paratonnerre. En 1888, Alexandre Batut prend les premières photographies aériennes à partir d'un cerf-volant. Dès 1890 et pendant une quarantaine d'années, les cerfs-volants cellulaires, composés d'au moins deux boîtes reliées entre elles, permirent de placer des instruments météorologiques en altitude afin de mesurer la vitesse du vent, la température, la pression barométrique et l'hygrométrie. à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, on eut recours aux cerfs-volants pour faire voler des observateurs militaires. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ces instruments servirent de cibles d'artillerie.

Le cerf-volant est aujourd'hui un loisir et un sport de compétition. Le cadre est construit en aluminium, en carbone, en fibre de verre ou en graphite et la surface portante est en toile de spinaker. Les cerfs-volants participant aux compétitions organisées en Asie sont très élaborés et représentent des oiseaux, des poissons ou des dragons ; ils sont parfois équipés de sifflets ou de tuyaux qui émettent des sons grâce à l'action du vent. Il existe également des combats de cerfs-volants au cours desquels chaque concurrent essaie d'attaquer et de faire descendre le cerf-volant des adversaires ou de couper leur corde.

© 1993-2003 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. Extrait de ' Microsoft Encarta '